La NAC, gardienne de l’immunité

La N-acétylcystéine (NAC) est une molécule que l’organisme peut synthétiser, mais dont toutes les propriétés sont stimulées et enrichies par un apport supplémentaire. C’est un acide aminé qui active, entre autres, la production de glutathion et qui a donc un effet antioxydant très efficace, ainsi que des propriétés détoxifiantes. La NAC peut pénétrer dans les cellules où, en tant que précurseur du glutathion, elle agit en y maintenant une quantité efficace. Elle
est donc utile en tant que complément dans toutes les pathologies où s’inscrit un manque de glutathion : les virus en général, les infections, les traumatismes, le diabète, les maladies chroniques.

Ce complément alimentaire est en particulier très efficace contre les maladies pulmonaires, pour régénérer le foie, contre certaines intoxications et addictions, contre la dépression… La NAC est un excellent complément alimentaire, notamment l’hiver, pour préserver l’organisme des virus et autres infections. Elle participe donc activement, et à tous les niveaux, à la défense de l’organisme, et au bien-être physique et psychique.

Qu’est-ce que la NAC ?

La N-acétylcystéine est une molécule à rôles multiples (pléiotrope). Les produits alimentaires végétaux ou animaux ne fournissent à l’organisme que de la cystéine. Pour devenir de l’acétylcystéine, celle-ci doit donc être acétylée grâce à l’intervention d’enzymes spécifiques (des acétyltranférases), ce qui se fait en majorité dans le foie.
Mais les études ont montré que l’acétylation synthétique était plus efficace, notamment celle de la fabrication des compléments alimentaires dont la NAC est plus facile à absorber par l’organisme.
La présence de N-acétylcystéine dans l’organisme est indispensable à la synthèse du glutathion, qui est un puissant antioxydant naturel. La NAC participe aussi à la synthèse de la cystine, riche en soufre, qui favorise la cicatrisation et la pousse des cheveux.
Enfin, la N-acétylcystéine agit en tant qu’anti-inflammatoire en freinant l’activité et la synthèse de substances inflammatoires, comme les cytokines et les facteurs nucléaires kB.

Son action sur le système immunitaire

La N-acétylcystéine est un agent primordial de l’immunité. Elle permet d’augmenter dans l’organisme les niveaux du glutathion, un de ses antioxydants les plus puissants, qui représente un excellent atout pour lutter contre l’apparition de radicaux libres provoquant un stress oxydatif qui peut entraîner de nombreuses maladies chroniques et des infections.
Le rôle de la NAC est donc primordial quand la quantité de glutathion diminue dans les cellules à cause d’une alimentation déséquilibrée, de la présence de toxines environnementales, d’une forte exposition au stress, mais aussi au fil du temps lorsque l’organisme vieillit.
D-mannose

Son action sur le système respiratoire

La N-acétylcystéine est utilisée par voie orale dans les cas de fortes sécrétions bronchiques. En pneumologie, elle opère comme un mucomodificateur de type mucolytique, c’est-à-dire qu’en agissant sur la « phase gel » d’un mucus trop épais, elle le liquéfie et en facilite l’expectoration.
En fluidifiant les sécrétions bronchiques, en luttant contre l’inflammation et en amélioration la respiration, la N-acétylcystéine est efficace contre la bronchite en particulier, mais aussi contre les maladies pulmonaires obstructives chroniques : insuffisance respiratoire, toux grasse chronique, expectorations, essoufflement…
La NAC est également efficace pour améliorer la fonction pulmonaire dans certaines formes d’asthme, celles qui présentent des signes de mucus dans les poumons.
De plus, une étude réalisée pendant six mois sur des personnes de plus de 65 ans souffrant de maladies chroniques a démontré que la prise de NAC réduisait significativement la fréquence, la gravité et la durée des épisodes grippaux durant l’hiver, tout en étant très bien tolérée par l’organisme.

Une fonction détoxifiante

La NAC est reconnue comme un détoxifiant de l’organisme. Elle agit ainsi contre les effets secondaires des toxines environnementales, comme
les métaux lourds (mercure, plomb, arsenic) qui se concentrent entre autres dans le foie, les reins et le cerveau. Ces métaux consommant le glutathion, ils provoquent un manque qui perturbe, dans l’ensemble de l’organisme, le bon fonctionnement des antioxydants et donc du métabolisme. La NAC, qui facilite la synthèse du glutathion, joue donc un rôle important dans ce cas. En tant que détoxifiant, elle agit aussi contre les polluants (tabac et pesticides) en les rendant solubles, donc plus faciles à éliminer par les voies naturelles.
La NAC peut également diminuer la toxicité de l’acétaldéhyde, un composé organique qui est issu de la dégradation de l’alcool et beaucoup plus toxique que l’alcool lui-même car il favorise la production de radicaux libres, entraîne une glycation qui modifie la structure des protéines et fait chuter la production du glutathion.
Le soufre organique 2

Les troubles de l’humeur

La NAC peut être bénéfique à plusieurs fonctions essentielles du cerveau telles que l’apprentissage, la mémoire et d’autres activités cérébrales. Elle agit aussi sur l’anxiété et la dépression.
Elle normalise les niveaux de dopamine et de glutamine, des neurotransmetteurs nécessaires au bon fonctionnement du cerveau et qui sont perturbés chez les personnes souffrant d’une addiction. Quand leur niveau est excessif, tandis que celui du glutathion est trop faible, l’activité cérébrale est perturbée. On s’est donc intéressé aux effets de la NAC dans ce contexte, et des recherches encourageantes démontrent qu’elle aide à réduire, par exemple, les symptômes du trouble bipolaire, de la dépression et des TOC.
La maladie de Parkinson peut être aggravée par un stress oxydatif prolongé et une diminution de la capacité antioxydante qui entraîne la dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques. Or, la NAC peut améliorer le cycle de la dopamine. Elle atténue aussi certains symptômes comme les tremblements.
D’autres études indiquent qu’elle a également un effet sur la maladie d’Alzheimer, grâce à son action sur la présence du glutathion qui diminue les dégâts causés par l’âge sur les cellules cérébrales.

La fertilité

Chez les hommes, la NAC peut corriger l’infertilité, souvent entraînée par une trop faible activité antioxydante au sein de leur système de reproduction. Elle fonctionne en augmentant rapidement la quantité des spermatozoïdes, et en améliorant leur motilité, leur concentration et leur morphologie.
Chez les femmes, elle fait progresser la fertilité en stimulant l’ovulation dans les cas du syndrome des ovaires polykystiques.

Dans la boutique

 

Balises

Detox, Fertilité, Glutathion, Humeur, NAC, Respiration, Système immunitaire